Lutte contre la Corruption : Le Burundi classé deuxième après le Rwanda dans l’East African Community selon Transparency International.
Article mis en ligne le 26 octobre 2012

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Dans le but d’assurer une gestion saine de l’économie du pays et rendre opérationnelle les institutions chargées de lutter contre la corruption et les malversations économiques et financières, le Président de la République du Burundi, Son Excellence Monsieur Pierre Nkurunziza a déclaré au mois d’Août 2010, la tolérance zéro à la corruption.
Depuis cette époque, le Burundi continue à enregistrer des résultats encourageants relatifs à la lutte contre la corruption et ses maux connexes grâce d’une part, à la détermination des hautes autorités à tous les niveaux, et d’autre part, à l’engagement des institutions mises en place à cet effet en l’occurrence l’Inspection Générale de l’Etat, la Brigade Spéciale anti-corruption, le Parquet Général près la Cour anti-corruption, la Cour anti-corruption, l’Agence Burundaise pour la promotion des Investissements et l’Office Burundais des Recettes.
Beaucoup de dossiers de corruptions ont ainsi été traités, des responsables coupables sanctionnés et des montants importants recouvrés pour le trésor public. En guise d’illustration, la Brigade spéciale anti-corruption a pu à elle seule, recouvrer de 2007 à juillet 2012, 1.112 millions de Francs Bu tandis que la Cour anti-corruption a recouvré pendant la même période 597,3 millions de Francs Bu.
C’est donc grâce aux efforts conjugués des uns et des autres que le Burundi vient d’enregistrer des progrès spectaculaires dans la lutte contre la corruption dans les pays de la Communauté Est-Africaine.
En effet, selon l’enquête de « Transparency International 2012, réalisée dans les cinq pays de la Communauté Est –Africaine comprenant notamment le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie et le Rwanda, le Burundi vient en deuxième position en matière de lutte contre la corruption après le Rwanda avec un indice de prévalence de la corruption de 18,8 % , en contraste avec les années passées où il occupait la dernière position avec un indice de plus de 36%.
Le Burundi a réalisé cette performance grâce notamment aux comités chargés de la lutte contre la corruption mis en place dans les ministères et autres institutions étatiques, à l’implication effective des plus hautes autorités du pays et de tous les acteurs politiques, à la contribution de la société civile et des médias dans la lutte contre la corruption et les malversations économiques et financières et au dynamisme et à la performance des organes chargés de lutter contre ce mal.

Calendrier

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8