Le Burundi évolue vers la concrétisation de la décentralisation
Article mis en ligne le 11 novembre 2015
dernière modification le 13 novembre 2015

par Festin
Imprimer logo imprimer

Mardi 10 novembre 2015, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Joseph Butore, a ouvert et présidé les travaux de la réunion du Comité Interministériel d’Orientation et de Pilotage de la Décentralisation (CIOPD).

Dans son mot liminaire, le Deuxième Vice-Président de la République a indiqué que la réforme de la décentralisation constitue un pilier important du développement local et par conséquent de toute la nation.

Il a réitéré l’engagement de la Deuxième Vice-Présidence de la République à travailler pour la réussite de la décentralisation en vue d’atteindre un développement efficace et équitable des citoyens du pays, avec comme porte d’entrée la commune.

Pour atteindre cet objectif, le Deuxième Vice-Président de la République appelle le Comité Interministériel d’Orientation et de Pilotage de jouer un rôle important dans la définition des orientations pouvant aider le Gouvernement et les autres acteurs à mettre en œuvre cette réforme.

Son Excellence Dr. Joseph Butore a invité les membres du Comité Interministériel à revisiter les missions de cet organe pour s’en imprégner davantage. Il a recommandé le suivi de l’état d’avancement de la politique de décentralisation, de donner des orientations stratégiques qui s’imposent pour la réalisation des objectifs tracés par la politique nationale de décentralisation, de veiller à la cohérence entre les politiques sectorielles et les objectifs de décentralisation, jusqu’au transfert effectif des compétences et des ressources aux communes.

« Le comité doit aussi proposer toutes les mesures jugées adéquates, pour l’amélioration de la mise œuvre du processus de décentralisation et être vigilant en ce qui concerne la cohérence entre la politique nationale de décentralisation et les autres réformes sectorielles », a précisé Son Excellence, Dr. Joseph Butore.

Pour le Deuxième Vice-Président de la République, compte tenu des exigences qui s’imposent, cet organe doit être au chevet de la réforme et disposer des ressources nécessaires pour son efficacité.

Au cours de cette rencontre, les participants ont suivi l’exposé de Madame la Ministre du Développement Communal sur la loi portant modalité des transferts des compétences de l’Etat aux communes, et se sont convenus sur la nécessité de mettre en place tous les textes d’application nécessaires pour une mise en œuvre effective de la décentralisation.

Il a été aussi remarqué que la décentralisation apporte beaucoup davantage à la population notamment en ce qui est de sa participation dans la conception des projets de développement et la coïncidence entre l’offre des services publics locaux aux préférences des citoyens. Le Burundi est avancé en cette matière, car même en l’absence de la plupart des textes légaux pour accompagner le processus, le pays est bien coté par l’Institution Afrique Unie comme un pays qui fait la promotion de la décentralisation.

Les participants se sont convenus sur la mise en place d’un Secrétariat Exécutif Permanent chargé de la décentralisation. Le Deuxième Vice-Président de la République s’est félicité de l’avancement de ce processus et a demandé aux membres du comité de pilotage de s’y investir davantage, car la volonté politique est une réalité.

Calendrier

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8