Déclaration de Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice- Président de la République du Burundi lors de la réunion de haut niveau sur les Pays en développement sans littoral.
Article mis en ligne le 1er octobre 2015

par Expert
Imprimer logo imprimer

New York, le 28 septembre 2015.

Excellence Monsieur le Président de la République de Zambie,
Excellences, Mesdames, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Excellences Mesdames, Messieurs les Chefs de Délégations,
Monsieur le Président, Excellences, Mesdames et Messieurs,

Il nous plaît, au nom du Gouvernement du Burundi, de nous adresser à cette auguste assemblée pour rendre hommage au Président Edgar LUNGU, et au Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies pour l’organisation de cette importante réunion des pays en développement sans littoral, dédiée au renforcement du partenariat pour la mise en œuvre du Plan d’action de Vienne et du Programme de Développement post-2015.

La présente réunion nous offre une opportunité de plus, pour mettre en relief les succès, les obstacles et contraintes rencontrés, ainsi que les défis à relever par les Pays en développement sans littoral. C’est aussi l’occasion de renouveler l’engagement politique de nos pays et des différents partenaires au développement, en vue de répondre au mieux dans les dix prochaines années aux multiples besoins pressants des Pays en développement sans littoral.
Nous nous félicitons des actions concrètes, qui ont été décidées au cours de la Conférence de Vienne, tout en soulignant que les pays enclavés avaient aussi besoin d’une mobilisation financière internationale pour les aider à mettre en œuvre le Plan d’actions, et ainsi améliorer les conditions de vie de plus de 440 millions de personne, qui vivent dans des Pays en développement sans littoral.

Excellences,
Mesdames, Messieurs,

A l’instar des autres pays enclavés, le Burundi a un accès difficile au marché mondial. En effet, sa capitale Bujumbura est à plus de 1.500 km du port le plus proche, celui de Dar-es-Salaam en République Unie de Tanzanie, et à plus de 2.000 km du port de Mombasa au Kenya. Cet enclavement du Burundi continue à avoir un impact très négatif sur les coûts des transports estimés à 40% de la valeur à l’importation/exportation.

Le défi majeur à relever est donc de réduire les coûts des transports des produits importés et exportés, ainsi que les délais d’acheminement.

C’est à ce titre que le Burundi a adhéré aux ensembles économiques régionaux, comme la Communauté Est-Africaine (EAC), le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA), et la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC). Toutes ces organisations mettent un accent particulier sur la facilitation du transport et du commerce, avec un programme de développement du transport de transit.

Sur le plan interne, des voies de solutions ont été envisagées à travers la mise en œuvre de la Vision Burundi 2025, et du Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, qui focalisent l’attention du Gouvernement, sur le développement des secteurs porteurs de croissance, dont les infrastructures de transport.

Nous estimons qu’avec le renforcement des partenariats adéquats, en vue de la mise en œuvre du Programme d’action de Vienne et de l’agenda post-2015, des Objectifs de Développement Durable, un certain nombre de nos pays respectifs pourront sortir définitivement, d’ici 2030, de la catégorie des Pays les moins avancés.

Pour terminer, le Gouvernement du Burundi reste convaincu que c’est par le biais d’une coopération franche et soutenue entre les pays nantis, ceux émergents et ceux en voie de développement, matérialisée par des appuis dans les secteurs prioritaires de développement économique et social, qui permettra aux Pays en développement sans littoral, de développer et de promouvoir les échanges commerciaux et les investissements.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • discours_pays_sans_littoral.pdf
  • 254.6 ko / PDF

Calendrier

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017

Pas d'évènements à venir

A télécharger

  • discours_pays_sans_littoral.pdf
  • 254.6 ko / PDF



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8