Réunion du forum politique du groupe de coordination des partenaires
Article mis en ligne le 8 décembre 2014

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Ce Jeudi 04 décembre 2014, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République Dr. Ir Gervais Rufyikiri a présidé les travaux de la réunion du forum politique du groupe de coordination des Partenaires. Cette réunion a focalisé l’attention sur le rapport de suivi de la mise en œuvre du CSLPII, le rapport de suivi des engagements mutuels pris lors de la Conférence de Genève en Octobre 2012 ainsi que les deux conférences sectorielles tenues à Bujumbura en Juillet et Octobre 2013. Ces deux rapports vont alimenter les débats de la prochaine Table Ronde des partenaires au développement prévue en dates du 11 et 12 décembre 2014 à Bujumbura.
Dans son discours, le Deuxième Vice-Président a réitéré les remerciements du Gouvernement du Burundi à l’endroit de tous les partenaires au développement pour leur inlassable engagement à accompagner le Burundi dans ses projets et programmes visant la lutte contre la pauvreté, la consolidation de la paix ainsi que le renforcement de la Gouvernance sociale, politique et économique.
Il a indiqué que des avancées importantes ont été réalisées dans la mise en place du CSLPII, mais que les deux rapports montrent les défis importants qui restent à relever en matière de gouvernance économique et politique, et surtout en matière de transformation de l’économie burundaise à travers l’intensification des investissements productifs et l’attrait des investissements directs étrangers.
Le Deuxième Vice-Président a mentionné que selon le rapport des engagements faits à Genève et lors des conférences sectorielles, le taux de concrétisation des intentions de financements est estimé à 48% et que cette faible performance soulève la problématique de non alignement des annonces des différents partenaires au cadre temporel et à l’horizon du CSLPII. Il a ajouté que cela montre qu’une part importante des annonces faites n’est pas destinée au financement du CSLPII et entraine du coup l’imprévisibilité relative des financements dédiés au CSLPII. Ce rapport a aussi stigmatisé la faible capacité institutionnelle de l’administration burundaise à accélérer la traduction des intentions de financements en engagements fermes à travers la signature des accords et des conventions de financement et à augmenter le taux d’absorption des financements mis à la disposition du pays. Dans beaucoup de ministères, les priorités présentées lors des conférences sectorielles ne sont pas mûres, faute des études de faisabilité, ce qui constitue un facteur qui handicape largement l’alignement des partenaires aux priorités du pays, a-t-il martelé.
Il a terminé son discours en soulignant que des efforts doivent être consentis par toutes les parties prenantes pour réussir le pari de la mise en œuvre du CSLPII et atteindre les objectifs escomptés et que le Gouvernement du Burundi ne doute point de la bonne volonté des partenaires à relever les défis identifiés.
Les partenaires ont apprécié la qualité de ces deux rapports qui feront objet de discussion lors de la prochaine Table Ronde et on demandé le respect des engagements spécifiques de chaque partie prenante pris lors de la Conférence de Genève et des deux conférences sectorielles.

Calendrier

mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8