Réunion de concertation entre le Gouvernement du Burundi et le Groupe de la Banque Mondiale
Article mis en ligne le 1er décembre 2014

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Jeudi 27 novembre 2014, Son Excellence Gervais Rufyikiri, Deuxième Vice-Président de la République a ouvert et présidé les travaux de la réunion de concertation entre le Gouvernement du Burundi et le Groupe de la Banque Mondiale en vue de fixer les priorités pour le financement de l’année budgétaire de juillet 2015 à juin 2016.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur des Operations auprès de la Banque Mondiale pour le Burundi, l’Ouganda et la Tanzanie, Monsieur Phillipe Dongier a déclaré que la Banque Mondiale est satisfaite des performances du Burundi dans la mise en œuvre des projets financés par la Banque.
Il a réitéré l’engagement du Groupe de la Banque Mondiale à poursuivre les appuis et le partenariat. Il a annoncé la hausse des appuis du Groupe de la Banque Mondiale pour deux raisons. En effet, le Burundi a d’une part réalisé des performances très remarquables et d’autre part, il est considéré par la Banque Mondiale comme un pays encore fragile.
Dans mot d’introductif de la réunion, le Deuxième Vice-Président a d’abord exprimé les remerciements du Gouvernement du Burundi et le peuple burundais pour les appuis consistants de la Banque Mondiale qui ont permis d’obtenir des résultats très encourageants dans tous les domaines appuyés par cette institution. Les avancées mises en relief ont trait aux réformes économiques qui ont permis d’assurer une gestion transparente des finances publiques, à l’amélioration du climat des affaires et à la bonne gouvernance dans son ensemble.

Toutes ces réformes ont permis au gouvernement d’investir dans les secteurs sociaux et porteurs de croissance comme la santé, l’éducation, l’agriculture, l’énergie, les infrastructures en l’occurrence la construction du barrage hydro-agricole sur la rivière Kajeke, le barrage hydro-électrique sur la rivière Mpanda, la construction de l’hôpital de référence de Karusi sur fonds propres du Gouvernement ainsi que la subvention des engrais chimiques.
Le Deuxième Vice-Président a confié que le Gouvernement du Burundi compte organiser du 11au 12 décembre 2014 une table ronde pour évaluer l’état de la mise en œuvre du CSLP II.

Le Deuxième Vice-Président a toutefois mis en relief les défis auxquels les Burundais font face notamment l’enclavement, la crise économique mondiale etc. Il a réitéré les remerciements du Gouvernement du Burundi à l’endroit du Groupe de la Banque Mondiale pour avoir augmenté l’enveloppe allouée au Burundi pour les prochaines années

Calendrier

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8