Lancement du projet d’amélioration de la gestion et de la gouvernance foncière au Burundi
Article mis en ligne le 28 octobre 2014

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Mardi 28 octobre 2014, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Ir. Gervais Rufyikiri, a procédé au lancement du projet d’amélioration de la gestion et de la gouvernance foncière au Burundi.

Dans son allocution, le Deuxième Vice-Président a indiqué que le Gouvernement du Burundi se réjouit du lancement de ce projet qui constitue d’ailleurs une réponse aux préoccupations de la Vision Burundi 2025 qui s’engage à faire de la protection sociale et de la gestion rationnelle de l’environnement une priorité afin que les burundais vivent dans un cadre protégé et bien géré. Bien plus, il a rappelé que la gestion de l’espace et de l’environnement dont la sécurisation foncière pour un développement durable figure parmi les quatre axes du Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la pauvreté de deuxième génération qui s’inspire de ladite vision.

Le Deuxième Vice-Président a confié que les problèmes fonciers sont monnaie courante dans les sociétés burundaises et constituent l’une des principales sources de conflits qui pourraient probablement conduire au freinage de l’investissement et le développement dans la mesure où des fois ils entravent la promotion du secteur privé.

Il a mis en exergue quelques unes des actions déjà accomplies par le Gouvernement dans le cadre de rendre la gestion foncière efficace et de répondre à l’impératif de l’amélioration de la gestion et de la gouvernance foncière au Burundi. Ces actions sont notamment l’adoption en avril 2010 d’une lettre de politique foncière donnant les grandes orientations stratégiques d’intervention, qui a conduit à la promulgation en août 2011 d’un nouveau code foncier qui, entre autres innovations instaure les certificats fonciers délivrés par les services fonciers communaux et interdit toute affectation ou cession des terres domaniales avant l’établissement d’un titre foncier.

Le Deuxième Vice-Président a, d’ailleurs, souligné que le résultat principal de cette initiative sera d’aboutir à une amélioration de la gestion foncière des terres domaniales, par une identification systématique de ces dernières, ce qui permettra au Gouvernement du Burundi de connaître les terres encore à sa disposition et de les utiliser pour résoudre les problèmes d’exiguïté des terres liés à la forte croissance démographique.

Il a confié que c’est un projet extrêmement important pour le secteur foncier au Burundi et que sa bonne mise en œuvre contribuera au développement d’une gestion foncière favorable à l’atténuation des conflits, à l’accès à la terre des personnes vulnérables, à la production et au développement économique équitable au Burundi.

Le Deuxième Vice-Président a enfin réitéré les remerciements du Gouvernement du Burundi à l’endroit de l’Union Européenne et du Gouvernement allemand pour leur assistance technique et financière nécessaire pour une meilleure exécution dudit projet.

Il sied de noter que ce projet est financé par l’Union Européenne à hauteur de 12 milliards de fbu et sera exécuté par le GIZ pour une période de 4 ans.

Calendrier

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8