Le Deuxième Vice-Président de la République reçoit en audience le nouveau Représentant Résident de la Banque Mondiale au Burundi
Article mis en ligne le 8 octobre 2012

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Vendredi 5 octobre 2012, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République a reçu en audience Monsieur Rachidi B. Radji, nouveau Représentant Résident de la Banque Mondiale au Burundi. Au cours de cette visite de courtoisie, les deux personnalités ont échangé sur les relations de coopération entre la Banque Mondiale et le Burundi.

Cette personnalité d’une expérience de plus de 20 ans à la Banque Mondiale a confié que cette institution apprécie ce qui est en train d’être fait au Burundi et surtout les progrès enregistrés dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires et dans la Gouvernance économique. Monsieur Rachidi B. Radji a souligné que la Banque Mondiale est un partenaire actif du Burundi et qu’environ 10 projets sont appuyés par cette institution au Burundi dans les domaines variés en l’occurrence la santé, l’éducation, l’énergie et les infrastructures.

Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République a informé son hôte qu’il arrive au moment où le Burundi est stable, une stabilité consolidée par le processus des élections générales qui ont été organisées deux fois depuis 2005.

Il lui a en outre informé que les Burundais sont préoccupés, pour le moment, par la recherche des solutions aux défis consignés dans le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, deuxième génération (CSLP II). Son Excellence Monsieur Gervais Rufyikiri a fait remarquer que les réformes au niveau de la collecte des taxes et impôts ont permis une augmentation sensible des recettes du pays, ce qui a permis l’investissement dans certains secteurs porteurs de croissance.

Le Deuxième Vice-Président de la République a confié que les réformes dans la gouvernance économique ont permis la lutte contre la corruption et les malversations économiques et financières, en témoigne le récent rapport de Transparency International qui a classé le Burundi dans une bonne position au sujet de la lutte contre la corruption dans la sous région. Il a fait un appel à cette institution à aider le Burundi à améliorer davantage les indicateurs du Doing Business et à renforcer la pratique de la transparence dans la gestion de la chose publique.

Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République a invité de nouveau la Banque Mondiale à répondre présente à la conférence de Genève de fin octobre 2012 et d’y apporter un appui consistant. Il a particulièrement remercie la Société Financière Internationale pour avoir aidé le Burundi dans son processus vers l’amélioration des indicateurs du climat des affaires.

Calendrier

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8