Le Deuxième Vice-Président de la République remercie la Banque Mondiale pour ses appuis et soutiens multiformes accordés au Burundi.
Article mis en ligne le 2 août 2013

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Vendredi 02 Août 2013, Son Excellence le Deuxième Vice-Président de la République, Dr.Ir. Gervais Rufyikiri a reçu en audience Monsieur Philippe Dongier, Directeur des Opérations pour le Burundi, l’Ouganda et la Tanzanie à la Banque Mondiale.
SE le VP reçoit Monsieur Dongier
Au cours de cette audience, Monsieur Dongier a d’abord félicité le Gouvernement du Burundi pour la réussite des conférences déjà organisées en général et surtout celle organisée au mois de Juillet dernier en particulier. Il souhaite que la conférence sectorielle d’Octobre connaisse le même succès. Il a également félicité le Burundi car ayant connu une amélioration par rapport à l’indice d’évaluation à la Banque mondiale appelé CPIA.
A cet effet, le Deuxième Vice –Président a saisi de l’occasion pour solliciter l’appui tant technique que financier de la Banque Mondiale pour l’organisation d’une retraite des Hauts-Cadres du pays qui aura lieu au mois de Septembre, au cours de laquelle les participants vont notamment analyser ensemble les critères d’évaluation de la Banque Mondiale . Il convient de souligner que c’est à partir de cet indice que la Banque Mondiale détermine les appuis à accorder à tel ou tel autre pays.
Ils ont également échangé sur le projet de construction du barrage hydro-électrique sur Jiji et Murembwe qui sera financé par la Banque Mondiale et la Banque Européenne d’Investissement. Monsieur Dongier a indiqué qu’au niveau de cette banque, ce projet semble bien avancer et va bientôt être approuvé, tout en espérant que les travaux de construction de ce barrage vont débuter au cours de l’année 2014.
Les deux personnalités ont également échangé sur le chemin de fer qui reliera le Burundi à la Tanzanie surtout pour l’exploitation du Nickel de Musongati. Le Deuxième Vice-Président sollicite l’appui de la Banque Mondiale pour la construction de ce chemin de fer. Monsieur Dongier a laissé entendre que la Banque mondiale tient à cœur ce projet de construction de ce chemin de fer d’une grande importance pour le Burundi et compte travailler avec d’autres partenaires au développement du Burundi pour accélérer les études de faisabilité et la mobilisation des fonds.
Les secteurs de l’agriculture et de l’élevage ont également été abordés notamment en rapport avec l’augmentation de la production agricole, des revenus des agriculteurs, etc. Le Deuxième Vice- Président a tenu à expliquer à Monsieur Dongier que même si beaucoup d’ONGs s’y mettent pour aider les agriculteurs à augmenter la production agricole, l’impact n’est pas visible sur terrain. Il a demandé alors à la Banque Mondiale d’appuyer le Burundi particulièrement dans le financement des intrants agricoles. La Banque Mondiale a promis son appui.
Au terme de l’audience, le Deuxième Vice –Président a remercié vivement la Banque Mondiale pour ses appuis et soutiens multiformes qu’elle ne cesse d’accorder au Burundi pour le sortir de la pauvreté tout en lui demandant d’encourager les autres partenaires à lui emboîter le pas.
Réponses aux questions de la presse

Calendrier

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8