La Commission de Consolidation de la Paix des Nations Unies réaffirme son engagement à appuyer le Burundi pour la réussite de ses programmes de développement
Article mis en ligne le 25 juin 2013

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Ir. Gervais Rufyikiri, a reçu en audience, ce lundi 24 juin 2013, Monsieur l’Ambassadeur Paul Seger, Président de la Configuration Burundi des Nations unies pour la consolidation de la paix et Représentant permanent de la Suisse auprès des Nations Unies.

SE le VP s'entretient avec l'Ambassadeur Paul SEGER. A sa droite le RSSGNU

Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur les actions consécutives à la conférence des partenaires au développement du Burundi tenue à Genève au mois d’octobre dernier. L’Ambassadeur Paul Seger a d’abord remercié le Deuxième Vice-Président de la République pour sa présence dans la Réunion de Consolidation de la paix tenue au siège des Nations Unies à New York le 06 juin de cette année. Il lui a également félicité pour le succès de la conférence de Genève et pour les avancées enregistrées sur le plan politique, institutionnel, économique et social. Et de lui demander de continuer sur la même lancée pour sauvegarder la bonne image du pays créée lors de la conférence de Genève. Aussi, a-t-il émis une suggestion à l’endroit du Gouvernement du Burundi de préserver l’espace de liberté d’expression et d’opinion surtout en cette période précédant les élections de 2015 pour accompagner les efforts combien louables déjà consentis dans différents domaines de la vie nationale. En outre, il a souligné que la Commission de Consolidation de la Paix est confiante au Gouvernement et aux autorités du Burundi et a réitéré son engagement à appuyer le Burundi par toute forme de soutien nécessaire en vue de la réussite de ses programmes de développement.
Monsieur le Deuxième Vice-Président a, pour sa part, remercié Monsieur Paul Seger en lui confiant que sa visite au Burundi témoigne de l’amitié et du soutien indéniable de la part de la Commission de Consolidation de la Paix des Nations Unies au développement politique et socio-économique du Burundi.
S’agissant des actions post-Genève, le Deuxième Vice-Président de la République a souligné notamment les conférences sectorielles prévues aux mois de juillet et octobre prochains ; lesquelles conférences permettront de mobiliser des fonds supplémentaires par rapport aux engagements pris par différents partenaires techniques et financiers lors de la Conférence de Genève. A celles-là s’ajoute la réunion du Forum politique du groupe de coordination des partenaires tenu le 20 juin dernier et dont la participation et les échanges fructueux entre les partenaires et les membres du gouvernement sont une marque de son plein succès.
Quoique les avancées soient très remarquables sur tous les plans, a martelé le Deuxième Vice-Président, il reste beaucoup à faire par rapport aux besoins du pays. En matière de bonne gouvernance économique par exemple, surtout dans la lutte contre la fraude, un appui à l’Office Burundais des Recettes (OBR) en lui dotant des scanners s’avère plus qu’indispensable pour le rendre plus efficace dans son travail au quotidien et juguler à jamais les cas de fraude qui pour le moment échappe au contrôle. Il n’a pas manqué de réaffirmer l’engagement du Gouvernement du Burundi à promouvoir le dialogue et à suivre les recommandations des partenaires techniques et financiers

Calendrier

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8