La promotion des cantines scolaires endogènes au Burundi, un des moyens pour réduire les taux d’abandon
Article mis en ligne le 19 juin 2013
dernière modification le 20 juin 2013

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Ce Mercredi 19 juin 2013, le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Ir. Gervais RUFYIKIRI a procédé à l’ouverture d’un atelier de sensibilisation et de mobilisation des partenaires pour la promotion des cantines scolaires endogènes.

Dans son mot de circonstance, le Deuxième Vice-Président a rappelé que dans le cadre de la mise en œuvre de la vision « Burundi 2025 », le Gouvernement du Burundi a déjà initié, depuis 2005, un vaste programme dénommé « Ecole pour tous » dont l’objectif est de fournir à tout enfant burundais une éducation de base, plaçant ainsi l’éducation au cœur de sa stratégie nationale de développement. Le Gouvernement est, en effet, convaincu que sans un bon système éducatif, il n’y a pas de développement possible.

Malheureusement, ajoute t- il, l’éducation de nos enfants, et surtout des plus jeunes, connaît encore beaucoup de handicaps comme en témoignent les nombreux échecs scolaires, les redoublements ou les décrochages en cours d’année scolaire. Il a cité les raisons de cet état en l’occurrence le manque d’alimentation suffisante, arguant qu’en période d’insuffisance alimentaire dans une région donnée, le taux d’abandons scolaires devient plus élevé.

C’est pour cette raison que le Gouvernement ayant pris conscience de cette vérité a décidé d’allouer un budget à la restauration scolaire ; ce qui constitue un effort important, mais qui reste très en deçà des besoins puisqu’il ne couvre que 10% des écoliers. Il a tenu à remercier de tout cœur tous ceux qui soutiennent ces efforts dans ce domaine.

L’autre effort du Gouvernement en matière d’alimentation s’observe par rapport aux politiques publiques agricoles. En effet, en adoptant le Programme National d’Investissement Agricole 2012-2017, le Gouvernement visait à répondre aux impératifs de la sécurité alimentaire et l’amélioration de l’état nutritionnel de la population en général et des enfants en particulier.

Le Deuxième Vice-Président a terminé son discours en exhortant les participants à formuler des propositions concrètes sur la manière dont le Gouvernement du Burundi peut s’approprier ce programme de cantines scolaires qui crée un lien fort entre la production agricole, la santé, la nutrition et l’éducation.
Les objectifs principaux de ce projet des cantines scolaires sont d’améliorer le taux d’enrôlement, encourager la fréquentation, améliorer la concentration en classe. Le projet permet aussi aux parents de vaquer à d’autres activités plutôt que de passer des heures à chercher et à préparer de la nourriture pour leurs enfants qui sont à l’école.( voir l’intégralité du discours)

PDF - 15.7 ko
Discours ouverture réunion cantines scolaires

Calendrier

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017

Pas d'évènements à venir

A télécharger



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8