Les commerçants sensibilisés sur le bien fondé du payement des impôts et taxes
Article mis en ligne le 19 juin 2013

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Ce mardi 18 juin 2013, au chef lieu de la commune Kayogoro en province Makamba, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Ir. Gervais Rufyikiri a tenue une réunion à l’intention des commerçants de la commune Kayogoro, des gouverneurs, des représentants des Forces de défenses et de sécurité et de l’Office Burundais des Recettes ainsi que des administrateurs communaux des provinces Cankuzo, Bururi , Makamba, Ruyigi et Rutana. L’objet de la rencontre était de sensibiliser les catégories susmentionnées sur la lutte contre la corruption et la fraude fiscale.
SE le VP s'adresse aux participants à sa gauche le Ministre des Finances

Dans son mot liminaire, le Deuxième Vice-Président de la République a invité les commerçants du Sud et de l’Est du pays à se doter des documents nécessaires comme les Numéros d’Identification Fiscale (NIF) en vue d’un meilleur accomplissement de leur métier. Il a invité tout un chacun à collaborer étroitement avec l’Office Burundais des Recettes (OBR) dans le combat contre la fraude. Il a demandé à tous les commerçants du Burundi à travailler dans la transparence et conformément à la loi. A ce titre, Son Excellence Gervais Rufyikiri, a recommandé aux commerçants de s’acquitter régulièrement du devoir fiscal pour être épargné des sanctions prévues par la loi. Il a demandé au personnel de l’OBR d’être à l’écoute des contribuables et de collaborer efficacement avec ses derniers.

Le Deuxième Vice-Président de la République a révélé aux participants que les recettes collectées par l’OBR depuis sa création ont permis une fois dans l’histoire du pays, la réalisation sur fonds propres du gouvernement du gouvernement du Burundi, de grands projets d’un intérêt social et économique en l’occurrence la construction de l’Hôpital de Karusi, la construction en cours du barrage hydroélectrique sur la rivière Mpanda, l’augmentation de la quantité des engrais chimiques, la gratuité des frais de scolarité au niveau du primaire et des soins de santé pour certaines catégories de la population.

Les participants à la réunion ont mis en exergue certaines des causes ci-après qui sont à la base de la fraude : de longues distances entre la frontière et les postes de douanes, l’inexistence de ces postes dans certaines provinces comme Rutana et Cankuzo. Il a été recommandé à cet effet l’accélération de la mise en œuvre des projets de construction des postes de douane à la frontière comme c’est le cas en Tanzanie.
Vue partielle des aprticipants à la rencontre

Calendrier

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8