Les Nations Unies satisfaites des avancées significatives du Burundi post-conflit
Article mis en ligne le 21 février 2013

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Le jeudi 21 février 2013, Son Excellence le Deuxième Vice-Président de la République, Monsieur Gervais Rufyikiri, a reçu en audience Madame Rebeca Grynspan, Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies et Administrateur Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

SE le Deuxième Vice-Président de la République salue la Secrétaire Générale Adjoint des Nations Unies

Son Excellence le Deuxième Vice-Président a d’abord remercié vivement l’Administrateur Adjoint du PNUD pour l’appui apporté par le PNUD lors des préparatifs de la Conférence des partenaires au développement du Burundi tenue à Genève à la fin du mois d’octobre dernier. Il a ajouté que le Gouvernement du Burundi est satisfait des appuis multiples que le PNUD lui apporte pendant cette période de reconstruction.

Monsieur Gervais Rufyikiri a saisi de l’occasion pour exprimer les défis auxquels le Burundi fait face malgré les efforts fournis pour relancer son économie. Il a cité notamment la pauvreté qui hante la population burundaise et qui s’aggrave au jour le jour. Il est également revenu sur la dévaluation continue de la monnaie locale qui fait que les hommes d’affaires et commerçants désireux d’importer manquent des devises et qui engendre la hausse exorbitante des prix des produits sur le marché local.

Bien plus, le Deuxième Vice-Président a sollicité un appui en équipements anti-incendie très adaptés auprès du PNUD pour la police de protection civile afin de faire face au problème d’incendie qui ne cesse de ravager les marchés burundais.

Monsieur le Deuxième Vice-président a également rappelé les avancées connues dans la lutte contre la corruption et les malversations économiques avec leurs retombées positives, en l’occurrence la mise en place de l’Office Burundais des Recettes qui a considérablement augmenté les recettes, la signature des contrats de performances, la transparence dans la gestion des finances publiques et l’amélioration du climat des affaires qui a valu au Burundi la 5ème place parmi les dix premiers pays réformateurs du monde lors du rapport Doing Business 2013.

Il n’a pas manqué d’émettre son souhait de voir l’appui du PNUD en matière de bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et de développement du monde rural se renforcer davantage.

Madame Rebeca Grynspan a, à son tour confié que les Nations Unies sont satisfaites du dévouement et des avancées du Burundi durant cette période post-conflit et a réaffirmé son engagement à continuer à aider dans la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, et surtout dans le suivi du respect du calendrier en ce qui est de la mise en œuvre du Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte Contre la Pauvreté, deuxième génération (CSLPII). Elle a aussi exprimé ses sentiments de satisfaction quant aux résultats des différents projets de groupes financés par le PNUD au Burundi et a réitéré que les Nations Unies sont toujours disposées à accompagner le Burundi dans son parcours vers le développement

Calendrier

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8